Rejoignez-nous!

Concours est terminé

Le concours "La diversité culturelle, moi j’embarque" est terminé.

Nous sommes très heureux de votre participation et nous vous rémercions pour vos belles productions !

 

Voici nos gagnants:

Concours " Le Rap’artiste "

 Total de participants:132

1er place   

Marianne Binette

Parc Prévert

Titre : Immigrant vers Québécois…

 

2e place :

Latreille William

YMCA, St-Roch

Titre : Du jour au lendemain

 

3e place :

Morin Noémie

Camp Loisir Lebourgneuf

Titre :   Souvenirs entassés

Immigrant vers Québécois…

Arslane et Dasha
Quand je pense au temps passé à nos souvenirs entassés, 
bons comme mauvais enlacés que le temps n'a pas effacés.
Quand je pense au temps passé à nos rêves, à nos tracés, 
le présent me laisse penser qu'on nous a donné plus qu'assez.

Quand je pense au temps passé à nos souvenirs entassés...
(Quand je pense au temps passé...)
Quand je pense au temps passé à nos rêves, à nos tracés...
(À nos rêves, à nos tracés...)

Arslane
On était ces enfants du quartier issu de l'immigration
à la recherche de nouvelles idoles pour en devenir l'imitation, 
on vivait ensemble un Nouveau Monde avec des rêves pleins la tête, 
entre les études, les filles, les sports, sans oublier les fêtes.

ASH
On n’avait point le choix de rester solidaire, 
envers les uns les autres, dans le but de vaincre l’hiver. 
Dès le départ, il n’était pas question que de moi, 
car nous étions, des étrangers en voie d’être québécois.

Arslane
Peu importe où tu faisais des conneries, on te tirait par les oreilles, 
c'est peut-être dû au fait que nos mères sont toutes pareilles, 
métissage culturel, on échangeait du tout au tout, 
c'est pour ça que ma table était partagée entre couscous et foufou.

ASH
On se tenait loin des conditions peu propices, 
car tous les pères se soucient de leurs fils. 
Le moment venu, on se léguait nos souliers, 
afin de suivre les traces pour qu’elles ne soient pas souillées.

Refrain 

ü  1

 

Concours " Une aventure vers l’inconnu "

Total de participants: 82

 

1er place :

Dubeau Justine

Parc Prévert

Je ne suis pas vraiment une immigrante mais avant d’habiter au Québec j’habitais en Ontario. J’allais dans une école française alors je n’étais pas si pire en français. Cela a quand même été difficile pour moi de déménager car à la première école où je suis allée au Québec, je me suis faite intimidée. On riait de moi pour différentes raisons simplement parce que je n’étais pas comme eux. Je n’avais pas les mêmes goûts, les mêmes intérêts, etc. J’ai quand même traversée cette mauvaise passe car l’année suivante j’ai changé d’école car l’école que mes parents souhaitaient pour moi avait maintenant une place de libre pour moi. À cette école je suis très contente et j’ai de bonnes amies qui sont toujours là pour moi. Elles sont très gentilles et même si nous n’Avons pas toujours les mêmes goûts, nous nous entendons très bien. Si tout le monde était pareil, la vie perdrait son sens. Ce sont nos différences qui nous unissent et qui nous font réfléchir. Selon moi, ceux qui rient des autres à cause de leurs différences sont jaloux. Donc n’ayez aucune honte à être différent. Essayez plutôt de vous mettre à la place des autres et de vous demander si cette personne est en train de vivre quelque chose de personnel et si vous ne pourriez pas l’aider. Ça vaut la peine parfois.

 

 

2ièm place :

Guerrero Kandia Juan Pablo

 Histoire vécue

J’ai quitté mon pays à cause de toute la violence qu’il y a en Colombie et parce que ma mère voulait un meilleur futur pour moi. J’ai trouvé ça dur de quitter ma famille. Quand je suis arrivé en mai, mon intégration a été difficile car je ne comprenais rien en classe et on se moquait de moi. J’ai pris des cours intensif de français et en trois mois je pouvais communiquer. De plus en plus je m’améliorais. Mais je n’avais pas d’amis. Pour avoir des amis je me suis démarqué par le sport et maintenant j’ai des amis. Pour ma part ça été « facile ». Pour mes parents ça été plus difficile, surtout au travail car les autres les taquinait à cause de leur accent. Mais maintenant j’ai de la bonne nourriture, une belle sœur et ma vie va bien. 

 

3ièm place :

Boucher Alexis

Parc : Maurice-Dorion 

 

L’environnement change (si le Québec était en guerre)

Mon pays est en guerre,

Je ne sais pas quoi faire,

Je dois partir ailleurs,

Je vais aller à un endroit meilleur.

Personne ne parlera français,

Dans ce pays il y aura la paix,

Il fera chaud,

Ils n’auront pas la même couleur de peau.

J’espère que je vais m’y plaire. 

   
contact-nv-adresse